Welcome to Japan! Premières impressions sur la culture japonaise

Après 37 heures de trajet dont un passage par les Etats-Unis, nous voici arrivés au Japon depuis une semaine, plus précisément à Hokkaido! Il faut dire que le Japon était la destination de notre tour du monde qui nous intéressait le plus culturellement parlant. Depuis le début de notre voyage, nous naviguions en pays colonisés par ces fichus européens ;-) (Etats-Unis, Amérique centrale et latine); ici, c'est un tout autre univers! Bon, il faut dire que les Japonais ont eux-mêmes colonisé les Aïnoux ici à Hokkaido... Mais nous en reparlerons dans un prochain article! Quoi qu'il en soit, notre amour des mangas et animes, nos amies japonaises et notre connaissance générale de ce pays nous faisaient espérer beaucoup du Japon. Et jusqu'à présent, nous ne sommes pas déçus! Afin de vous mettre dans le contexte de ce pays pas comme les autres, voici une petite présentation de nos premières impressions sur la culture japonaise!


Politesse et serviabilité


Les Japonais sont, de manière générale, extrêmement polis, serviables et discrets.


Rien que les formules de langage sont éloquentes: les formules de politesse abondent et sont utilisées... abondamment. Arigato gosaimasu (prononcé par les serveuses arigato gosaimaaaaas :-)) est le merci poli de base, dire simplement "arigato" serait (selon Bao) manquer cruellement de respect à son interlocuteur. La courbette (plus ou moins basse selon l'interlocuteur) est également indispensable lors d'une rencontre. Autre chose: lorsqu'ils sont malades, les Japonais portent un masque, même à l'intérieur, afin de ne pas contaminer les autres...


Même s'ils parlent très peu anglais, pour peu que vous leur demandiez quelque chose, les Japonais se plieront généralement en quatre pour répondre à vos attentes (et plus si possible)! Quelques anecdotes vécues à Sapporo pour illustrer: Nous étions en quête de la JAF afin de faire traduire en japonais notre permis de conduire afin de pouvoir louer une voiture. Nous pensions qu'elle était dans le même bâtiment que la police et nous y rendons donc. A voir l'affolement des hôtesses à l'accueil, ce n'était pas le cas ;-) Cependant, au lieu de nous remballer, elles nous ont renvoyés, après de nombreux coups de fil, vers deux policiers qui parlaient un peu d'anglais, et qui ont passé un long moment pour comprendre ce qu'on cherchait, pour ensuite nous donner toutes les indications nécessaires, tout en s'enquérant gentiment de notre voyage à Hokkaido pour nous faire passer le temps ;-) Nous sommes bien restés là une heure :-) Autre exemple, dans une sorte de restaurant pas cher dans la gare de Kitahiroshima, nous peinions à comprendre le menu écrit en alphabet japonais. La serveuse, qui ne parlait pas anglais, a tout fait pour nous expliquer les plats, et elle a même fini par nous donner un mini bol d'une soupe de nouilles pour que nous puissions goûter :-) Notre premier hôte Airbnb, Takahiro-san, était également ultra serviable: il nous a accompagnés pour que nous rencontrions des Aïnoux, nous a laissés dormir une nuit de plus gratuitement, nous prêtait ses vêtements pour que nous n'ayons pas froid, et j'en passe. Bref, les gens ici sont adorables :-)


Takahiro-san

Takahiro-san avec nous et nos nouvelles doudounes, indispensables pour résister au grand froid d'Hokkaido, et trouvées en seconde main à 60 euros la paire grâce à son aide :-) Thank you Takahiro-san!!

Technologie et virtualité

La première chose qui nous a frappés en arrivant à l'aéroport de Tokyo Narita, c'est le silence. On s'attendait à beaucoup de bruit, et bien non! Silence... Leurs ascenseurs sont silencieux, les sols et les murs sont rembourrés, et les gens sont ultra discrets. Dans le bus vers l'aéroport d'Haneda, pas un bruit! Nous étions les seuls à parler (bon, la plupart dormaient, mais cela s'est confirmé dans d'autres transports). Ensuite, sans que nous l'ayons remarqué, nous nous étions fait mesurer notre température corporelle par une caméra thermique (pour voir si nous n'étions pas fiévreux) et nous nous étions fait désinfecter les chaussures (en marchant sur un tapis). Petit passage aux toilettes: un bouton permet de mettre un son d'ambiance (rivière et petits oiseaux) afin d'éviter que nos voisins ne nous entendent... Le siège est chauffé... Et plein d'autres fonctionnalités encore!

Dans le train vers Kitahiroshima, les sièges sont chauffés également... Décidément, nous n'aurons pas froid aux fesses! ;-) Bref, tout ça pour dire que niveau technologie, les Japonais sont bien plus avancés que nous! Il faut dire qu'avec notre voiture Honda et nos appareils photos Pentax, nous en étions déjà assurés ;-)


L'autre pendent de cette avancée technologique est l'entrée dans un monde de virtualité. Anecdote à ce sujet: Dans le train vers Sapporo, je remarque une affiche représentant la Snow Miku (la prêtresse des neiges) :

Snow Miku

Elle semble être l'effigie du festival de la neige de Sapporo où nous nous rendons, et nous nous disons "oui, c'est typiquement japonais, il leur faut une effigie manga à chaque festival". Arrivés sur place, nous voyons que l'engouement est fort: on vend des poupées et autres gadgets, et elle a même sa version mini en sculpture de glace:

Prise par Pascale

Plus tard, en discutant avec Takahiro, nous comprenons que le phénomène est encore bien plus incroyable que nous le pensions: la Snow Miku est une chanteuse de Sapporo, extrêmement connue. Oui, j'ai bien dit la Snow Miku! Elle est une chanteuse virtuelle dont la voix est synthétisée par ordinateur! Et elle donne des concerts sous forme d'hologramme... Il faut être Japonais pour y penser... et y aller! Voyez donc cette vidéo d'un de ses "concerts":



Et nous ne sommes encore qu'à Sapporo... Nous nous attendons à en voir de toutes les couleurs à Tokyo!


Petite remarque en passant: si l'univers des loisirs est tant développé au Japon, ce peut être en partie en réponse à une énorme pression dans le monde du travail. Les Japonais travaillent beaucoup, se conforment souvent à toutes sortes de règles sociales... Les mangas, animes, jeux vidéo, karaokés, et autres célébrités virtuelles sont là pour relâcher la pression... Ce qui n'enlève rien à leur grande créativité (pensons aux films du studio Ghibli, de vrais petits bijoux...)!


Kawai!


Vous l'aurez compris en voyant la Snow Miku, les Japonais adorent les choses kawai, c'est-à-dire mignonnes! Tout est mignon au Japon: depuis la nourriture jusqu'aux voitures ou aux panneaux de signalisation, tout a une forme de nounours, de cœur, de personnages de mangas pour enfants, et j'en passe. Prenez les voitures: beaucoup ont un nez plat! Ce qui les fait irrésistiblement ressembler à des oursons ;-) Bon; bien sûr, cela leur permet de prendre moins de place, mais quand même ;-)

Et lors des festivals de la neige que je vous présenterai dans le prochain article, il suffit qu'il y ait un cœur pour que tout le monde se précipite pour se faire prendre en photo devant:

Prise par Pascale

Bon d'accord, on se rapprochait de la St Valentin...mais quand même! ;-)

Il y aurait encore tant à dire, notamment sur la gastronomie, sur la langue, etc., mais je m'arrêterai là pour aujourd'hui! Après tout, cela ne fait qu'une semaine que nous sommes au Japon ;-)


Cet article
Plus besoin de Facebook pour écrire des commentaires !

Voir en bas de l'article

POSTS RÉCENTS :
PAR TAGS :